pare-vapeur et ses caractéristiques

Ce qu’il faut savoir sur le pare-vapeur

Le pare-vapeur est un élément influant grandement sur l’isolation d’un bâtiment. De quoi s’agit-il réellement et dans quels cas son utilisation est-elle indiquée ?

Le pare-vapeur utilisé dans les maisons actuelles

Le pare-vapeur utilisé dans les maisons actuelles

En quoi consiste un pare-vapeur ?

Comme son nom l’indique, le pare-vapeur est un dispositif destiné à empêcher le passage de la vapeur d’un endroit à un autre. Dans le domaine de l’isolation, il s’agit d’une solution destinée à bloquer le passage de la vapeur d’eau au niveau des murs afin d’éviter le phénomène de condensation durant les travaux de construction de toiture. En effet, la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur est surtout observée durant les périodes hivernales, dans la mesure où la température intérieure est nettement plus élevée que celle de l’extérieur. Le phénomène de la condensation de vapeur d’eau se produit donc lorsque la température chaude et humide entre en contact avec un environnement particulièrement froid, pour se refroidir. Ces zones froides souvent humides en permanence seront ainsi la cible des champignons et des moisissures. À noter que le pare-vapeur assure également l’étanchéité du bâtiment à l’air, et provisoirement, à l’eau de pluie durant la construction d’un bâtiment.

Dans quels cas utiliser un pare-vapeur ?

Le pare-vapeur a pour rôle principal de réduire les risques de condensation de vapeur d’eau au niveau des murs et de la toiture d’un bâtiment. Il est surtout utilisé quand la paroi exposée à ce phénomène de condensation ne permet pas de diffuser normalement de la vapeur. Il s’agit en effet des murs élaborés selon une maçonnerie de parement en terre cuite vernissée ou hydrofugée avec des produits de moyenne qualité, ou des murs de type bardage en ardoise non ventilé. Le pare-vapeur est également nécessaire quand la paroi contient une couche faiblement perméable à la vapeur d’eau ou quand elle empêche entièrement la migration de la vapeur d’eau. Il est également indispensable au niveau des parois des pièces produisant une importante quantité de vapeur d’eau, souvent mal ventilées, notamment la cuisine et la salle de bains.

Caractéristiques et mode d’emploi

Les pare-vapeur sont aujourd’hui disponibles dans différents matériaux. Les pare-vapeur les plus performants sont de loin les feuilles d’aluminium. Aujourd’hui, certaines peintures et certains isolants permettent également d’éviter le phénomène de condensation de vapeur d’eau. On peut aussi utiliser le polyéthylène, le papier peint en vinyle et le contreplaqué d’extérieur en tant que pare-vapeur. Pour choisir le bon pare-vapeur, il est essentiel de vérifier sa perméabilité ainsi que sa longévité. Un pare-vapeur doit toujours être installé sur le côté chaud des parois, c’est-à-dire en intérieur lors de la construction d’un bâtiment. Pour que le dispositif assure ses fonctions efficacement, il faut impérativement éviter de le perforer, pour éviter de porter atteinte à l’intégrité de son coefficient d’étanchéité.